Pour vos grandes âmes, pétries de bouse blanche
Pour tous les séropositifs que vous avez trahi
Pour les statistiques, que vous débitez en tranches
Et les petits enfants qui cherchent aide et appui

Merci pour vos forums et vos infos en ligne
Que surveillent vos kapos, avec leurs écouteurs
Pour notre vie privée, remise à la consigne
Dans les gros disques durs, de vos ordinateurs

Pour cette criminalisation, digne des années trente
Et ces photos indignes, jusqu'aux stations de métro
Est-ce la mode rétro, ou vos financiers qui tentent
De reberner encore, vieilles et jeunes générations?

Comme des petits gourous, racontant leurs salades
Pour abuser le populo, les mères, pères et enfants 
Pour tous ces séropos, que vous laissez en rade
Nous vous disons BRAVO! Messieurs les Présidents

Bravo pour ces  jolies et belles fêtes communautaires
Pour ceux qui vous ont crus, ou qui attendent le réveil
Et que vous manipulez, d'une rigueur presque militaire
Pour mieux vous préparer, une belle place au soleil !

Pour notre expression, marchant droite comme un crabe
Pour nos libertés sacrifiées, au gré de vos envies
Et d'abuser en masse, blancs, jaunes, noirs et arabes
Votre altruisme originel, comme une photocopie

Merci d'entretenir savamment, cette peur nécessaire
Pour renflouer vos caisses, à nos risques et nos dépens
Avant que vous n'alliez, faire du lobbying sous terre
Nous vous disons MERCI! Messieurs les Présidents

Merci pour toutes ces belles et grandes mascarades
Pour tous ces bénévoles qui triment sous le mépris
Pour tous ces vrais mensonges, récités en  cascade
Messieurs les Présidents, BRAVO! on vous redit !

Bravo pour ces colombes, forcées de jouer aux aigles
De broyer dans vos machines, les  petits et les grands
Compassion et empathie, sont inutiles pour les faibles
Comme aurait dit Staline, au temps du ku klux klan

Si ma prose n'est pas belle, mais les paroles coriaces
N'en soyez pas surpris, Messieurs les Présidents
Les gens sont bons et vous, vous êtes des dégueulasses
Et tant pis si pour un instant, moi je l'ai été autant...

Texte sous copyright. Reproduction et diffusion strictement interdites sans l'autorisation de l'auteur -