Andalousie

Séville le 24 mars 2010

Pour mettre un terme à la stigmatisation, des soins de chirurgie esthétique gratuits pour les patients atteints du VIH en Andalousie

Les hôpitaux publics d'Andalousie ont effectué un total de 327 interventions de chirurgie plastique  depuis 2004, pour atténuer les conséquences esthétiques que peuvent produire les traitements antirétroviraux chez les patients vivant avec le VIH / sida, aujourd'hui le Ministère de la Santé en Espagne communique le nombre de personnes traitées.

L'utilisation de ces médicaments chez les patients atteints du VIH ont permis à une meilleure qualité de vie sans avoir à être hospitalisés, mais dans le même temps, leur administration peut produire des effets, tels que la lipodystrophie chez les personnes qui les utilisent. Cet effet se produit généralement avec des modifications dans la répartition des graisses corporelles ou la perte de graisse sous-cutanée du visage, entraînant certains patients à abandonner le traitement en raison des changements esthétiques qu'il provoque.

Ce type d'intervention paratiquée depuis 2004 dans les hôpitaux andalous est désormais incluse dans le nouveau Plan Andalou contre le VIH / sida 2010-2015, a déclaré ce matin le ministre de la santé, Maria Jesus Montero, lors de son audition devant la commission de la Santé.

En particulier, la déclaration dit que depuis sa création en Décembre 2009, il y a eu 237 patients à l'hôpital Virgen del Rocio de Séville, 6 à l'hôpital Virgen Macarena, 76 à l'Hôpital régional de Malaga et 8 dans le Reina Sofia Hospital Cordoba. Le portefeuille du système des services comprend également des techniques de reproduction assistée pour prévenir la transmission de certaines maladies infectieuses des parents aux enfants.