seniors1

L'aspirine réduit le risque du cancer de la prostate de 30%

Washington, le 12 août - L'aspirine à faible dose quotidienne diminue le risque de cancer de la prostate de près de 30%. C'est ce qu'affirme une étude du Fred Hutchinson Cancer Research Center de Seattle effectuée sur près de 2 mille personnes. Selon l'article publié dans l'American Journal of Epidemiology, l'aspirine agit sur deux enzymes qui semblent être liées à l'inflammation qui cause le cancer. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les habitudes d'un millier d'hommes de plus de 50 ans affectés par cette pathologie en les comparant avec 1000 autres sujets sains. Chez les utilisateurs réguliers d'aspirine, le risque d'avoir la tumeur était de moins de 29%, et même une consommation occasionnelle offre une certaine protection égale à 24%. L'effet anti-cancer - écrivent les experts - est dû à l'inhibition des deux enzymes PTGS1 et PTGS2, qui stimulent l'inflammation de la prostate.

---------

L'ostéoporose, les suppléments de calcium et les risques cardiaques

Londres 30 Juillet - Les suppléments de calcium pour lutter contre l'ostéoporose augmentent le risque de crise cardiaque chez les personnes du troisième âge.Une étude publiée dans le British Medical Journal, remet également en question l'efficacité de ces suppléments. L'étude a examiné les données de 11 études précédentes, pour total de 12 000 personnes de plus de 40 ans qui prenaient au moins 500 milligrammes de suppléments par jour. Le résultat a été que le risque de crise cardiaque augmente de 30%, tant pour les hommes que pour les femmes, indépendamment de l'âge et du type de supplément. Les données, écrivent les experts de Université d'Aberdeen, n'ont pas montré une particulière efficacité dans la protection contre les fractures. La raison de cet effet n'est pas encore connue, mais une grande quantité de calcium dans le sang, pourrait, selon les chercheurs conduire à un durcissement des artères. " Il s'agit d'équilibrer le risque - a expliqué Alison Avenell, l'un des auteurs - les gens devraient discuter avec leur médecin des divers traitements pour choisir le plus adapté ".