vaccin

En 2012 il est prévu de commencer des essais cliniques d'un nouveau type de vaccin anti-SIDA, un vaccin de nouvelle génération appelé « à mosaïque ». Son nom provient du fait qu'il est basé sur des combinaisons de morceaux de protéines virales créées par ordinateur et relatives à une mosaïque de souches différentes de VIH.

Les premiers essais cliniques seront effectués à la Duke University Medical Center par Barton Haynes, directeur deDuke Human Vaccine Institute and the Center for HIV/AIDS Vaccine Immunology (CHAVI). Les vaccins anti-sida projetés jusqu'à présent sont basés principalement sur l'utilisation d'une protéine virale pour activer le système immunitaire afin de reconnaître et neutraliser le virus.

Mais comme le VIH est un virus qui évolue rapidement et qui se présente dans plusieurs souches distinctes, le «vaccin à mosaïque» semble la bonne idée pour tendre un piège au VIH et le débusquer sous toutes les formes qu'il se présente au système immunitaire. Dans des études antérieures ont donc été créées les "gènes mosaïque", c'est à dire des morceaux de code génétique relatifs à diverses protéines du VIH assemblées artificiellement par ordinateur pour réaliser les pièces de protéines virales à assembler avec un support composé vecteur et administrés sous forme d'un unique vaccin mosaïque.

Les tests sur les animaux, concluent les scientifiques, ont donné des résultats prometteurs, la prochaine étape, donc, et de tester le vaccin à mosaïque sur l'homme. Selon les scientifiques tout devrait être prêt pour 2012.