applaus

Washington, le 27 août 2012 -

Découverte d'un composé qui chez la souris augmente considérablement l'efficacité des vaccins contre des maladies telles que la grippe, le vih et l'herpès.

L'étude de l'Université d'Oxford a été publiée dans la revue Nature Biotechnology. Les tests des scientifiques ont montré que le polyethyleneimine (PEI), un type de polymère, est un adjuvant puissant dans les vaccins contre le vih, la grippe et l'herpès, qui stimule la réponse immunitaire et offre une meilleure protection contre l'infection.

 Une dose unique de vaccin qui comprenait le Pei, administré par gouttes nasales, était suffisante pour protéger les souris contre une dose létale de virus de la grippe. Les scientifiques se préparent à tester l'efficacité du Pei chez les furets et, si les résultats sont positifs, dans les deux prochaines années les essais humains pourront commencer. "L'immunisation complète contre la grippe n'a jamais été atteinte" a déclaré Quentin Sattentau, qui a dirigé l'étude, "il s'agit d'un résultat qui nous donne espoir: le Pei pourrait également être utilisé comme un puissant adjuvant dans les vaccins contre les virus comme celui de la grippe, le vih ou l'herpès".

 "Vih, grippe et herpès sont les virus les plus difficiles à traiter avec un vaccin parce qu'ils sont très "habiles" pour se transformer et évoluer pour échapper à la réponse immunitaire stimulée par le vaccin. Il n'existe toujours pas de vaccins efficaces contre le vih et l'herpès, et celui de la grippe doit être reformulé tous les ans, et ne réussit pas toujours à protéger tous ceux qui le reçoivent. Trouver de nouveaux adjuvants pourrait aider à développer des vaccins plus efficaces contre ces maladies.