aids_1631-300x168

21 octobre 2013- Les gens qui n'ont pas besoin de médicaments pour contrôler le vih ont une dose supplémentaire d'une molécule qui agit comme un " bouclier " contre le virus.

Le mystère du " bouclier" qui confère à certaines personnes une sorte "d'immunité" en ce qui concerne le vih a été découvert. Certains scientifiques américains ont mis en évidence l' indice fondamental sur pourquoi certains patients sont en mesure de contrôler le virus à long terme sans prendre de médicaments.

Cette découverte pourrait être utile pour limiter la durée dans le temps même pour toutes les autres personnes vivant avec le vih.

Voici comment ce mystère est expliqué: les rares personnes qui n'ont pas besoin de médicaments pour contrôler le vih ont une portion supplémentaire d'un certain type de protéine immunitaire qui bloque la propagation du virus dans le corps, en le transformant en un «bon à rien », comme l'expliquent les chercheurs de la Northwestern Medicine sur ​​PLoS ONE. La découverte est le fruit de l'analyse en laboratoire des cellules des " immunisés ".

Les scientifiques cherchaient en effet à résoudre le mystère de savoir pourquoi 1% des personnes positives au vih réussissent à contrôler le virus sans médicaments, parfois pour la vie.

LIGNE DE DÉFENSE - La découverte représente, en pratique, une deuxième ligne de défense cachée profondément dans le système immunitaire de certaines personnes. L'étude suggère une nouvelle approche qui pourrait permettre de transformer n'importe quelle personne positive au vih en un " controller" à savoir en un patient en mesure contrôler la maladie. L'objectif étant de libérer de la dépendance ces patients des antirétroviraux.

" Préserver et même renforcer cette seconde ligne de défense dans les cellules, peut rendre les personnes infectés par le vih des "controllers", explique Richard D'Aquila, directeur de la Northwestern Hiv Translational Research Center.

Maintenant, son équipe travaille sur le développement d'un médicament qui permettrait d'augmenter la protéine défensive immunitaire ( le bouclier ), appelée Apobec3g ou A3.