V2

 

 

 

 

 

 

 

 

1 novembre 2013

Un vaccin testé sur les singes a réussi à éradiquer complètement le vih. Il a fallu quelques jours et un mix d'anticorps pour éliminer le virus dans le sang des cobayes en laboratoire. L'étude, publiée dans la revue Nature, a été menée par le Professeur Dan Barouch de la Harvard Medical School de Boston. Bientôt, il sera testé sur les humains.
Le groupe d'experts est convaincu que la découverte pourrait révolutionner la recherche et conduire à de nouveaux traitements. Il s'agit du deuxième vaccin avec des effets positifs après celui testé récemment par des chercheurs de l'Oregon Health and Science University.

" L'effet de ces anticorps puissants est très profond, avec des résultats jamais vus à ce jour . Il n'a jamais été testé un antiviral de cette portée, explique le Professeur Dan Barouch.
Pour expérimenter ce vaccin, deux groupes de travail différents : le premier à la Harvard Medical School et le second au National Institute of Allergy and Infectious Diseases. " Nos données démontrent pour la première fois qu'il y a eu une efficacité thérapeutique profonde d'anticorps monoclonaux spécifiques au VIH chez les singes infectés chroniquement par le virus de l'immunodéficience hautement pathogène commun aux singes et aux humains, ajoute Barouch.

" Une action rapide". Barouch et ses collaborateurs ont administré un cocktail d'anticorps monoclonaux spécifiques du VIH ou des simples anticorps monoclonaux sur une vingtaine de singes infectés . Le traitement a entraîné une baisse rapide du virus dans le sang et les tissus. En effet, en l'espace de trois jours ou au maximum une semaine, le virus disparaissait. L'effet durait pendant environ 3 mois, mais dans un groupe de singes il était était encore plus puissant, résistant jusqu'à 250 jours. " Pour l'instant, le vaccin fonctionne chez les animaux et n'a pas été testé sur les humains - ajoute Barouch - Nous le ferons très bientôt Il s'agit d'un pas en avant dans la recherche: Les anticorps ont réussi à " attaquer" le virus dans les tissus des macaques ". Avec les traitements actuels on peut déjà éliminer le virus dans le sang, mais pas dans le reste du corps.

L'autre vaccin. Il y a un peu plus d'un mois, un groupe de chercheurs de l' Oregon Health and Science University un mois avait publié les résultats d'une expérience similaire. Les chercheurs avaient également obtenu des résultats positifs en expérimentant un vaccin contre le vih chez le singe. Dans ce cas, l'essai avait été effectué sur une forme agressive de virus appelé SIVmac239, qui est jusqu'à 100 fois plus mortel que le vih.

L'étude italienne. Depuis des années, on cherche des remèdes contre le vih et nombreuses sont les études pour trouver un vaccin efficace. En juillet, un groupe d' experts de l'Institut de la Santé coordonné par Andrea Savarino, avec des collègues de la Duke University nel North Carolina, ont produit une rémission de la maladie chez des macaques, avec un mix de médicaments composé d'antirétroviraux et deux autres substances.