ospedale_bambino_gesu1

28 novembre 2013- Le premier vaccin thérapeutique pédiatrique au monde contre le vih a été testé avec succès à l'Hôpital Bambino Gesù de Rome.

L'étude, qui a duré deux ans et menée sur deux groupes de 10 enfants positifs au vih, a été publiée dans la revue scientifique PLoS ONE, un choix lié à la possibilité pour les chercheurs de tous les pays d'accéder immédiatement et gratuitement aux résultats de la recherche et en suivre le chemin.

L'étude a été réalisée sur 20 enfants vih+.
10 d'entre eux ayant reçu le vaccin ont développé une augmentation significative de la réactivité au virus à la différence du groupe VIH qui ne l'a pas reçu.

L'expérimentation, menée dans un but non lucratif ( sans les contributions des sociétés pharmaceutiques ) par le Dr Paolo Palma, de l'équipe du professeur Paolo Rossi en collaboration avec la Chaire de pédiatrie de l'Université de Rome Tor Vergata, a concerné des enfants nés vih+ par transmission maternelle, un type de transmission qui concerne 95 % des nouveaux cas pédiatriques chaque année. L'administration du vaccin, combinée dans l'un des deux groupes au traitement antirétroviral classique, a déterminé l'augmentation significative des réponses immunitaires potentiellement capables de déterminer le contrôle de la réplication du virus.

Un résultat qui fait de l'essai une étude pilote pour les expérimentations futures. Le succès de ce vaccin pourrait réduire le risque d'échecs thérapeutiques liés à la réduction de l'adhérence au fil du temps au traitement antirétroviral et de réduire considérablement les coûts pour les systèmes sanitaires nationaux, qui souvent constituent un obstacle à l'accès aux soins, en particulier dans les pays les plus pauvres.

La vaccination thérapeutique représente une stratégie novatrice visant à «éduquer» le système immunitaire d'une personne atteinte à réagir contre le virus. On parle dans ces cas de vaccins "thérapeutiques" utilisés pour traiter les personnes déjà atteintes, tandis que les " prophylactiques " ont une fonction préventive ( administré aux séronégatifs pour éviter la contamination ). Il n'existe pas à ce jour un vaccin prophylactique contre le vih.

Le vaccin testé a été réalisé par le Karolinska Instituet de Stockholm, selon les spécifications des chercheurs de l'Hôpital Bambino Gesù de Rome