vihboulet

28 avril 2014- Les scientifiques auraient trouvé le talon d'Achille du vih. Le virus, de cette façon il peut être attaqué par les anticorps de façon à neutraliser l'infectivité . L'action semble être efficace sur une grande variété de souches virales.

La prévention, pour éviter que les gens continuent d'être infectés par le vih et un remède pour ceux qui sont déjà affectés, et qui ont même aussi développé le sida: ce sont les mots d'ordre toujours dans la tête pour les chercheurs qui travaillent tous les jours et partout dans le monde dans la lutte contre les maux qui affligent les humains.

Et sur ce front, il y a de bonnes nouvelles, celles qui offrent l'espoir de supprimer du vocabulaire les mots VIH et SIDA.
Les scientifiques du Scripps Research Institute, qui travaillent pour l' International AIDS Vaccine Initiative, ont mené une étude, publiée dans la revue Immunity, selon laquelle où ils auraient découvert le talon d'Achille du VIH . Et ils l'auraient trouvé dans une zone de sa surface qui serait facilement attaquable par les anticorps humains. Cette action peut neutraliser le pouvoir infectieux du virus et en bloquer sa réplication et la diffusion.

L'auteur de cet effet antiviral serait un vaccin, testé par les chercheurs, qui est résulté efficace pour induire une réponse immunitaire forte et durable contre les zones vulnérables maintenues par les virus, qui ne varient pas beaucoup d'une souche à l'autre.
Une fois que les anticorps attaquent celles-ci, le virus reste incapable d'infecter les cellules.
Selon le Professeur Dennis R. Burton,du Department of Immunology and Microbial Science du IRST, c'est un grand pas en avant dans la lutte contre le VIH et le SIDA , car il y a peu de zones du virus connues pour la vulnérabilité, mais maintenant il en a été décrite une nouvelle qui est une promesse pour l'élaboration d'un vaccin.