20 novembre 2009

VACCINS VIH: LES RAISONS DES ÉCHECS

En 2007, deux essais importants de vaccins contre le VIH, Step et Phambili, ont été stoppés parce qu'ils rendaient les sujets plus sensibles à l'infection. Aujourd'hui il a été finalement découvert la cause de cet effet: le vecteur viral utilisé pour transporter les molécules du VIH inactivé dans le corps. C'est ce qu'affirme un groupe de chercheurs de l'Imperial College London, du King’s College London de la Royal Halloway qui a publié les résultats de ses recherches sur les Proceedings of the National Academy of Science. Les... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 novembre 2009

VACCIN VIH: APRÈS LA CHIMIOTHÉRAPIE, LE TASER OU LA GÈGÈNE?

    PARIS (Reuters) 22 octobre - Des chercheurs américains ont déclaré jeudi que des brèves impulsions électriques pourrait aider le corps à mieux répondre à certains types de vaccins expérimentaux.http://www.reuters.com/article/scienceNews/idUSTRE59L4SV20091022
Posté par seroposition à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2009

VIH : Vaccin thaïlandais, après l'enthousiasme, les critiques

21/10/2009 L'étude sur le vaccin thaïlandais, menée par le National Institutes of Health (USA) en collaboration avec l'armée américaine et le ministère de la Santé sur 16.402 volontaires sur une durée de six ans, avait montré que la combinaison pouvait réduire le risque d' infection d'environ 31,2%. Le pourcentage déclaré par les chercheurs pourrait être plus faible déclare Seth Berkley le président et administrateur délégué de l'International Aids Vaccine Initiative dans un éditorial publié dans The New York Times. ... [Lire la suite]
Posté par jean Meunier à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2009

Vaccins contre le virus du sida: un millier de chercheurs lundi à Paris

PARIS - Les grands noms de la recherche internationale se réuniront à partir de lundi à Paris pour la conférence "Aids vaccine 2009", un mois après des résultats encourageants obtenus en Thaïlande par une combinaison de deux vaccins. La conférence, organisée conjointement par l'Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) et la Global Hiv Vaccine Enterprise, qui réunit les grands organismes de la recherche mondiale, devrait accueillir jusqu'à jeudi 22 octobre quelque 1100 chercheurs, représentants communautaires,... [Lire la suite]
Posté par jean Meunier à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2009

VIH: LE VACCIN QUI REDUIT DE 32% LE RISQUE DE TRANSMISSION

WASHINGTON (Reuters) - Un vaccin expérimental contre le sida, obtenu par la combinaison de deux produits existants, réduit d' environ un tiers le risque de contracter le virus chez les bénévoles auquels il a été administré. Le vaccin a été obtenu en combinant l'Alvac fabriqué par Sanofi-Pasteur et l'AIDSVAX, développé par une société de San Francisco - La VaxGen - mais est actuellement la propriété de l'association "no profit Global Solutions for Infectious Diseases".Le vaccin, ont expliqué les chercheurs, a... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 12:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 septembre 2009

VACCIN VIH: RETOUR À LA CASE DÉPART

L'une des maladies les plus difficiles à combattre est sûrement le vih: le fait est dû à la grande capacité d'adaptation du virus de muter dans l'organisme. C'est pourquoi le décodage génétique du virus est un élément clé. La lutte contre la maladie, cependant, continue dans de nombreux laboratoires dans le monde. L'un des groupes de travail du moment qui s'en occupe est dirigé par le professeur Arnaldo Caruso, de L'Université de Brescia, en collaboration avec Robert Gallo, virologue à l'Université du Maryland. L'équipe a... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2009

VIH/SIDA: Pourquoi le VIH progresse plus vite chez les femmes que chez les hommes à charge virale égale.

(14 Juillet 2009) Un des mystères du VIH / SIDA est de savoir pourquoi chez les femmes qui généralement, développent des niveaux viraux plus faibles que les hommes avec une infection aiguë, le VIH-1 du SIDA progresse plus vite chez elles que chez les hommes à charge virale égale. Une équipe de recherche du Ragon Institute of Massachusetts General Hospital (MGH), a découvert qu'une molécule du récepteur de reconnaissance du VIH-1 réagit différemment au virus chez les femmes, ce qui conduit à des différences successives dans... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juillet 2009

VIH: un lentivirus rapide

(14 Juillet 2009) - le virus qui cause le SIDA est classé comme un lentivirus, un mot dérivé du latin  dont le préfixe "lento", signifie lent " Mais un nouveau centre de recherche suggère que le VIH-1 se déplace à une vitesse incroyable et effrénée pour détruire et dérégler le système des lymphocytes B qui produisent les anticorps dans l'intestin. «Ces nouvelles données indiquent que les dommages causés à la branche des anticorps sur le système immunitaire commence rapidement dans les premiers jours. Nous savons... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2009

VIH/SIDA: LA NOUVELLE CONTREVERSE ITALIENNE

Publié dans la revue "Medical Hypotheses" 10/07/2009Entre l'infection par le VIH et le syndrome du sida, il n'y aurait pas de relation de cause à effet. Cette hypothèse qui a, dans la communauté scientifique internationale d'influents supporters, tout d'abord, Peter H. Duesberg, professeur de biologie moléculaire à l'Université de Californie à Berkeley, mais aussi Henry H. Bauer Professeur émérite de chimie et des sciences de Virginia Polytechnic et le prix Nobel de chimie en 1993 Kary B. Mullis. L'hypothèse a été... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2009

VIH : Je chimiotiserai, tu éradiqueras, ils médicaliseront, nous espérerons...et par ici le pognon !

"Les traitements actuels contre le VIH permettent de le contrôler en limitant la progression dans la plupart des cas», indique Rafick-Pierre Sékaly, directeur scientifique de la Florida VGTI et principal auteur de l'article. "Toutefois, les traitements ne permettent pas l'éradication de la maladie parce que le virus reste dans certains réservoirs, sans être détruit. C'est actuellement l'obstacle le plus difficile à surmonter. Une nouvelle recherche a identifié deux sous-ensembles de lymphocytes T CD4 + mémoire -... [Lire la suite]
Posté par seroposition à 09:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]