Sexe: L'oxyde nitrique aide à maintenir l'érection

 

menopausemasculine

 


Washington, le 3 octobre 2012 - Dévoilement complet de la chaîne biochimique d'événements qui aide à maintenir l'érection. L'agent chimique du système nerveux qui déclenche l'érection masculine, en fait, aide également à la faire durer. La découverte de la Johns Hopkins University School of Medicine pourrait conduire à de nouveaux traitements pour la dysfonction érectile. Cette étude arrive vingt ans après le début de la découverte du mécanisme de l'érection et en complète l'explication.

"On savait que l'oxyde nitrique, libéré à travers un neurotransmetteur produit dans les tissus nerveux, faisait commencer l'érection en relâchant les muscles qui permettent au sang de circuler dans le pénis. On pensait que cela n'était que le stimulus initial: dans notre nouvelle étude, nous avons découvert que l'oxyde nitrique est impliqué dans tout le processus érectile ", a déclaré Arthur Burnett, l'un des auteurs de l'étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Dans une étude conduite sur des souris, les scientifiques ont découvert que, après le relâchement initial d'oxyde nitrique qui provoque l'érection, un processus biochimique appelé phosphorylation entre en jeu pour poursuivre la libération de la substance et maintenir l'érection. Les bases biologiques de l'érection sur le modèle de souris de laboratoire sont les mêmes que l'homme: pour cela les scientifiques espèrent que cette recherche aboutira très bientôt à la mise au point de traitements efficaces contre les dysfonctions érectiles.


L'aspirine améliore le cerveau des femmes plus âgées à risque cardiaque

 

aspirine1

 

Londres, le 5 octobre 2012 - L'aspirine pourrait améliorer les capacités cognitives des personnes âgées à risque cardiaque. Selon une étude publiée dans la revue BMJ Open, en fait, une dose quotidienne d'aspirine peut ralentir le déclin de l'énergie du cerveau des femmes âgées à risque élevé de maladies cardiaques.

Les chercheurs du Head of Research at Alzheimer's Research Uk ont impliqué 681 femmes âgées entre 70 et 92 ans, dont 601 à risque élevé d'ictus et de maladies cardiaques. Toutes les femmes ont été soumises à une batterie de tests pour évaluer leur santé physique et leurs capacités intellectuelles avant de commencer un traitement qui comprenait une petite dose quotidienne d'aspirine ( 75 à 160 milligrammes) ou divers autres anti-inflammatoires non stéroïdes pendant cinq ans.

Le déclin cognitif, à la fin du traitement, a été réduit de façon significative chez les 66 des femmes qui prenaient de l'aspirine tous les jours pendant toute la période. Les tests finaux ont montré, entre autres, une meilleure verbalisation et une mémoire plus rapide.



L'utilisation de l'ordinateur réduit de 40% le risque de démence chez les personnes âgées

 

personne-agee_g

 


Washington le 6 septembre 2012 - Avoir accès à un ordinateur réduit le risque de démence et le déclin cognitif de 40% chez les séniors, selon une étude de l'University of Western Australia. L'étude, à laquelle ont participé pendant 8 ans plus de 5.000 hommes âgés entre 65 et 85 ans publiée dans ' PlosOne '.

Ceux qui utilisaient l'ordinateur étaient généralement plus jeune que les autres, ils avaient terminé au moins leurs études secondaires, avaient eu une vie sociale plus active et avaient moins de probabilités de nanifester une dépression ou des mauvaises conditions de santé. Le risque de démence était inférieur à 30 à 40% parmi les plus âgés qui utilisaient l'ordinateur, comparativement à ceux qui n'en utilisaient pas.

"En augmentant l'espérance de vie de la population mondiale, il est prévu que d'ici 2025 le nombre de cas de démence augmentera jusqu'à 50 millions, mais si l'utilisation de l'ordinateur se propage, cette augmentation pourrait être très inférieur au cours des 40 prochaines années", a expliqué Osvaldo Almeida, auteur de la recherche.