Après 30 ans de purgatoire, les hétéros séropositifs essayent de se rencontrer.
Une petite levée de boucliers émanant sans doute de personnes mal baisées ou à la sexualité indéfinie a lieu sur un site où malgré sa couleur les hétéros ne voient pas leur vie en " rose "

Ce genre de réactions est quand même navrant lorsque l'on sait que depuis 30 ans les sorties ou les séjours dits de ressourcement, autres activités et lieux de rencontres sont réservés exclusivement aux homosexuels sans que personne n'osa jusqu'à présent crier au scandale ni parler d'hétérophobie.

Pendant des décennies les hétéros ont été les laissés pour compte du vih et du sida, sans que nul ne s'en offusque et voilà qu'aujourd'hui on leur reproche de vouloir se rencontrer entre eux, eux qui pourtant représentent la majorité des personnes touchées et concernées par le vih.

Pendant des années on été créées des associations de toutes sortes pour les homosexuels en laissant les hétéros sur le bord du chemin.
Alors, s'il vous plaît, lâchez-leur la grappe et laissez-les rattrapper le temps perdu...