cannabis3

Washington le 11 juillet 2012- Le cannabis pourrait être utilisé comme nouveau traitement pour les patients obèses à risque de diabète et de maladies cardio-vasculaires. Les scientifiques de l'Université de Buckingham ont constaté que deux composés présents dans les feuilles de la plante peuvent augmenter la quantité d'énergie brûlée par le corps.

Les tests conduits sur des animaux ont déjà montré que ces substances aident à traiter deux types de diabète et réduisent le cholestérol sanguin et la graisse dans les organes clés tel que le foie. Selon les scientifiques, cela permettrait de traiter les patients souffrant de syndrome métabolique dont le diabète, l'hypertension et l'obésité qui combinés accroîssent le risque de maladie cardiaque et d'ictus.

Les chercheurs ont prouvé que la THCV ( Tétrahydrocannabivarine) et le cannabidiol ont un effet suppressif sur l'appétit et un impact sur le niveau de graisse corporelle et dans la réponse à l'insuline, une hormone qui contrôle la glycémie. En outre, des tests sur des souris ont montré qu'elle augmente la vitesse du métabolisme, ce qui conduit à un abaissement de la graisse dans le foie et une réduction du cholestérol dans le sang.

Les scientifiques espèrent qu'à partir de ces deux substances, des médicaments pourront bientôt être développés pour le traitement des maladies liées à l'obésité et au diabète de type 2.